Ostéodensitométrie


Principe

Grâce à un appareil qui utilise des rayons X à faible dose, l’ostéodensitométrie mesure la densité minérale osseuse (DMO), facteur essentiel de la solidité des os. Cet examen permet d’évaluer le risque de fracture et de poser un diagnostic d’ostéoporose ou d’ostéopénie. L’ostéoporose est une maladie diffuse du squelette fragilisant les os en diminuant leur résistance exposant ainsi les personnes touchées au risque de fracture.
Cet examen est remboursé à 70% selon certains critères définis par la Sécurité sociale. Dans le cas contraire, il vous appartient de régler l’examen.
Les résultats sont donnés sous forme de graphique permettant de situer vos résultats par rapport à une population de référence. L’utilisation des logiciels TBS et FRAX, sur les appareils les plus récents, permet, en précisant la résistance de l’architecture osseuse, une prise en charge plus fiable de l’ostéopénie.


Déroulement

L’examen dure environ 10 minutes. Vous pourrez gardez vos vêtements sauf ceux situés au niveau de la zone d’étude. Vous devrez rester parfaitement immobile. Habituellement les mesures sont réalisées sur les zones les plus souvent fracturées, c’est-à-dire au niveau du col du fémur, des vertèbres lombaires ou des poignets. Aucune préparation n’est nécessaire.


Matériel

Ostéodensitomètre GE Progigy compact équipé des logiciels TBS et FRAX, mis en service en octobre 2011.